Du 11 au 18 septembre 2019, le Grand Théâtre vivra au rythme d’«Einstein on the Beach», un opéra de Philip Glass et Robert Wilson, dans une mise en scène de Daniele Finzi Pasca. Composée par Philip Glass dans les années 1974-76, cette oeuvre ne répond à aucune logique, si ce n’est celle de la relativité. Aucune intrigue, aucune narration, aucune intention biographique, «Einstein on the Beach» casse les codes de l’opéra classique et offre ainsi un moment de méditation sur le temps et l’espace.

Après avoir assuré celle de la Fête des Vignerons, Daniele Finzi Pasca propose une mise en scène poétique, dans laquelle artifices techniques content un monde où le temps est déconstruit et où les images s’inversent. Parfois aux limites de l’absurde et même carrément illogique, le texte chanté est réduit à des chiffres ou des syllabes, tandis que les scènes portent le nom de lieux et d’unités temporelles: field, night train, ou encore the moon… Sans pause, cet opéra plus qu’atypique de près de 4 heures autorise même le public à sortir et entrer comme bon lui semble.

«Einstein on the Beach», du 11 au 18 septembre 2019
Grand Théâtre de Genève (GTG)
Billetterie
Place de Neuve 5, Genève
+41 22 322 50 50
www.billeterie.gtg.ch